Quel clou utiliser ?

Un clou, c’est une pointe et le plus souvent, une tête. Pourtant, tous ne sont pas semblables et chacun a un usage particulier. Voici quelques rappels utiles, pour ne plus vous tromper…
Les clous courants

  1. Clou à tête plate (en fer ou acier doux)
    C’est le clou le plus répandu pour assembler 2 pièces de bois. Sa tête est parfois striée pour éviter le glissement du marteau.

  2. Clou à tête d’homme (en fer ou acier doux)
    Parce que sa tête plus réduite se dissimule aisément dans le bois, il est utilisé pour tous les assemblages à l’esthétisme plus soigné. Il suffit d’utiliser un chasse-clou pour que la tête disparaisse dans le bois.

  3. Clou torsadé (en acier doux)
    Sa tige torsadée en hélice tourne en s’enfonçant et permet d’obtenir des assemblages plus résistants. Ils sont par exemple très utilisés pour les constructions de charpente. Ils sont ensuite très difficiles à arracher et il est parfois préférable de percer des avant-trous avant de les planter dans un bois dur.

  4. Clou à béton (en acier trempé)
    Il peut pénétrer les matériaux les plus durs. Il est conseillé de porter des lunettes de protection si vous l’utilisez car en cas de coup de marteau malencontreux, il ne se tord pas, il casse.

Les clous plus spécialisés

  1. Clou sans tête (en acier doux)
    Pour fixer une vitre parce qu’il se noie bien dans le mastique ou pour maintenir les placages de bois.

  2. Pointe à casser (en acier trempé)
    Plus longue que les clous sans tête, les pointes à casser sont utilisées pour clouer discrètement des assemblages fragiles comme des moulures. Une fois la fixation effective, il suffit de tordre la partie dépassant pour qu’elle se casse au ras de la surface, sans laisser de trace.

  3. Clou à tête demi-ronde (en aluminium, laiton ou cuivre)
    Surtout décorative, sa couleur devant s’accorder avec celle de l’objet à fixer.

  4. Clou cavalier (en acier doux, souvent galvanisés ce qui leur permet de résister aux intempéries)
    Sa forme caractéristique permet de fixer ou de guider un câble ou un fil électrique. Ils servent aussi à fixer du treillis de clôture ou du fil de fer barbelé à des piquets de bois. La partie arrondie est parfois gainée d’un matériau souple pour ne pas écraser le câble ou le fil maintenu en place.

  5. Clou semence (en acier bleuté)
    C’est le clou du tapissier. Il s’enfonce dans les bois les plus durs pour maintenir les cuirs et tissus en place.

  6. Clou à garnir (en laiton poli)
    Décorative. Sa tête arrondie vient couvrir les semences pour les masquer. Ils sont parfois vendus avec une guirlande d’espacement qui facilite leur implantation et leur alignement.

Last Updated on by David DePierris

Laisser un commentaire