Ramoner une cheminée


Ramoner une cheminée est essentiel pour éviter les feux de cheminée. L’opération n’est pas très difficile mais si vous n’êtes pas très sûr de vous, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel…
Temps1 heure
DifficultéDélicat
BudgetQuelques euros

Période

La législation impose :

  1. Un ramonage annuel des installations utilisant des combustibles gazeux.
  2. Deux ramonages par an pour celles qui utilisent des combustibles liquides et solides (fuel, bois, charbon). Le premier, pendant la période d’utilisation de la cheminée, le second avant.

A noter : cette opération doit être réalisée par un professionnel. Un certificat de ramonage précisant le ou les conduits de fumée ramonés et attestant de la ‘vacuité du conduit sur toute sa longueur’ vous sera délivré, certificat que vous devrez fournir à votre compagnie d’assurances.

Les différents types de ramonage

Le ramonage mécanique
Il faut utiliser pour cela une brosse spéciale, appelée ‘hérisson’. Cette technique est la seule qui offre une garantie de nettoyage parfait du conduit. Ce ramonage peut se faire par le toit ou par l’ouverture de l’âtre.

Ramoner une cheminée par l’ouverture de l’âtre
Ramoner une cheminée par le toit

Le ramonage chimique
Ce ramonage s’effectue avec des produits que l’on jette dans le feu (souvent sous forme de bûches) et qui sont censés décomposer les suies. Relativement inefficace, voir dangereuse, cette technique est à proscrire… Tout au plus peut-elle renforcer l’action des ramonages mécaniques.
A noter aussi que les procédés de ramonage chimique ne sont pas pris en compte par le règlement sanitaire (circulaire du 24 Avril 1998) et ne peuvent remplacer le ramonage par action mécanique.

NEWSLETTER
Recevez en avant-première toutes les nouveautés et profitez d’offres de réduction exceptionnelles.
Aranagement de jardin


Service clientPaiement en 3x sans fraisTransporteur spécialiséPaiement sécuriséSatisfait ou échangé sur une sélection de produits