Tout ce qu’il faut savoir sur le parquet flottant

Vous pensez faire le choix d’un parquet flottant pour habiller le sol de votre maison ou de votre appartement ? Il existe en réalité différents types de parquets flottants, parmi lesquels vous pourriez trouver l’option qui correspond le mieux à vos envies. Tout de suite, nous vous parlons plus en détail du parquet flottant, qu’il s’agisse de ses avantages et de ses inconvénients, ainsi que tout ce que vous devriez savoir concernant sa pose et son entretien.

Quels sont les différents types de parquets flottants et comment faire son choix ?

Pour choisir un parquet flottant, il faut prendre en compte les différentes options disponibles, notamment dans le choix de l’essence de bois qui compose la couche finale du parquet. Vous devrez également faire votre choix entre les différents types de parquets flottants, à savoir le parquet flottant stratifié, et le parquet flottant en bois massif :

  • Parquet flottant stratifié : Il est fabriqué à partir de panneaux HDF (High-Density Fiberboard) et comporte une couche supérieure imitant le bois. Il est moins cher que le parquet en bois massif.
  • Parquet flottant en bois massif : Fabriqué à partir de vrais morceaux de bois, il est plus cher que le stratifié mais offre une apparence et une sensation plus authentiques, plus proche d’un parquet massif.

Après avoir fait votre choix entre ces deux types de parquets flottants, vous pourrez choisir votre parquet en sélectionnant l’essence de bois que vous préférez, les dimensions des lames ou encore la couche de finition du parquet que vous préférez :

Les différentes essences de bois

Le parquet stratifié est disponible sous de nombreuses essences de bois. On retrouve des essences classiques, telles que le chêne, le châtaignier ou même l’acacia et le pin, ou des essences plus exotiques, qui seront aussi plus résistantes et donc disponibles à un tarif plus important. Vous pourrez faire votre choix parmi les différentes essences disponibles en fonction de vos préférences concernant l’apparence du bois (couleur, veines…), ainsi qu’en fonction de l’endroit où sera posé le parquet et de la fréquence de passage.

Les parquets flottants les plus populaires sont ceux en chêne, bien que le bambou soit également une option pour les intérieurs modernes. Ces essences peuvent prendre de nombreuses teintes, parmi les suivantes :

  • Aspect brut naturel,
  • Teinte marron foncé,
  • Teinte miel,
  • Un parquet blanchi ou grisé,
  • Une teinte rouge dans le cas de bois exotiques.

Lames de parquet stratifié

Les dimensions des lames de parquet

En plus de l’essence de bois, vous pourrez choisir des lames de parquet stratifiées sous différentes dimensions. Pour un rendu plus moderne, mieux vaut choisir des lames plus larges. Les dimensions des lames du parquet dépendent également de l’espace dont vous disposez et de la manière dont vous souhaitez poser le parquet.

La couche de finition du parquet

Autre point à prendre en compte, la finition du parquet flottant. Bien souvent, elle peut être réalisée en usine lors de la fabrication des lames de parquet, ce qui vous permet d’éviter cette étape lors de la pose. Dans d’autres cas, vous devrez vous-même appliquer cette couche de finition, qui peut également vous permettre de personnaliser votre parquet.

Nous vous conseillons d’opter de préférence pour une finition écologique, qu’il s’agisse d’une huile ou d’un vernis. Veillez également à ce que cette finition dispose de faibles émissions de formaldéhyde. Bien que cette finition soit essentielle pour protéger votre parquet de l’usure, il existe aujourd’hui des solutions plus saines pour l’environnement, ainsi que pour votre santé.

Ce qu’il faut prendre en compte avant de poser du parquet flottant

Avant de faire le choix de la pose d’un parquet flottant, vous devrez prendre en compte les avantages de ce type de parquet, ainsi que ses inconvénients, pour vous permettre de prendre une décision éclairée. Vous devrez donc savoir que le parquet flottant n’est pas la meilleure option si vous souhaitez profiter d’une isolation phonique importante, et qu’il sera moins isolant que la moquette, que l’on pourra préférer en appartement ou à l’étage d’une maison notamment. Pour autant, il est possible de passer une sous-couche isolante sous le parquet flottant, afin de limiter ce problème.

Si vous disposez d’un plancher chauffant, cette solution pourrait également ne pas être des plus adaptées d’un point de vue de la pollution intérieure de votre logement. Le parquet stratifié nécessite l’encollage de différentes couches de bois, et la chaleur peut aider à la diffusion des polluants contenus dans les colles, plus particulièrement dans le cas d’un parquet contrecollé de mauvaise qualité.

Avantages et inconvénients du parquet flottant

Nous avons résumé pour vous les principaux avantages ainsi que quelques inconvénients liés au choix de ce type de sol. Les voici :

Avantages

  • Facilité d’installation : L’installation du parquet flottant est généralement plus simple et plus rapide que celle des parquets collés ou cloués.
  • Polyvalence : Le parquet flottant est adapté à une large variété d’espaces, y compris les salons, les chambres à coucher, les couloirs et les bureaux.
  • Large choix de styles : Il existe de nombreuses essences de bois, couleurs, motifs et finitions parmi lesquelles choisir, ce qui permet de personnaliser votre espace selon vos goûts.
  • Coût abordable : Les parquets flottants sont souvent moins chers que les parquets en bois massif, ce qui les rend accessibles à un plus grand nombre de budgets.
  • Entretien facile : L’entretien régulier du parquet flottant est simple, nécessitant généralement un aspirateur, un balai ou un chiffon humide.
  • Réparations possibles : En cas de dommages mineurs, certaines parties du parquet flottant peuvent être remplacées sans avoir à refaire l’ensemble du sol.

Inconvénients

  • Sensibilité à l’humidité : Le parquet flottant peut être endommagé par l’humidité excessive, ce qui peut provoquer le gonflement ou la déformation des lames.
  • Moins durable que le bois massif : Les parquets flottants stratifiés en particulier ont tendance à être moins durables que les parquets en bois massif, car ils ne peuvent pas être poncés et rénovés autant de fois.
  • Sensibilité aux éraflures et aux impacts : Le parquet flottant peut être plus sensible aux éraflures et aux impacts que d’autres revêtements de sol tels que la céramique ou la pierre.
  • Apparence moins authentique : Bien que les parquets flottants en bois massif puissent offrir une belle apparence, certains puristes préfèrent l’authenticité des parquets en bois massif.
  • Mauvaise acoustique : Dans les espaces vides ou mal isolés, le parquet flottant peut parfois provoquer une réverbération du son, ce qui peut être gênant.
  • Installation professionnelle recommandée : Bien que la plupart des gens puissent installer du parquet flottant eux-mêmes, pour obtenir les meilleurs résultats et garantir la garantie du fabricant, il est souvent recommandé de faire appel à un professionnel.

Quel peut être le coût du parquet flottant ?

Le coût du parquet flottant dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de parquet, la qualité, la marque, la quantité et la complexité de l’installation. Les parquets flottants stratifiés sont généralement plus abordables, avec un prix moyen de 10 à 30 euros par mètre carré, tandis que les parquets flottants en bois massif sont plus coûteux, allant de 30 à 100 euros par mètre carré en fonction de l’essence du bois. Les coûts de la sous-couche, des accessoires et de l’installation professionnelle doivent également être pris en compte, ce qui peut ajouter considérablement aux coûts totaux. De plus, la personnalisation, la préparation du sol et d’autres facteurs peuvent influencer le coût global. Pour obtenir une estimation précise, il est recommandé de comparer les prix, d’obtenir des devis et de tenir compte des coûts d’entretien à long terme.

Comment poser un parquet flottant ?

Pour la pose d’un parquet flottant, il peut tout d’abord être nécessaire de poser une sous-couche, en fonction du revêtement de sol sur lequel vous souhaitez poser le parquet. Cette sous-couche sera bénéfique pour l’isolation thermique apportée par le parquet, ainsi que pour le protéger de l’humidité.

Techniques de pose d'un parquet flottant

Lorsque le sol est prêt, le parquet flottant peut être posé à l’aide d’une cale en bois, qui permet de taper le long des lames afin qu’elles s’assemblent convenablement, les languettes entrant dans les rainures. Bien qu’il soit possible de poser un parquet flottant soi-même, vous pourrez également solliciter l’aide d’un professionnel.

L’entretien du parquet flottant

Concernant l’entretien du parquet flottant, il sera possible de le nettoyer à l’aide d’un balais doux ou d’un aspirateur adapté au parquet. Pour un lavage plus conséquent, vous pourrez laver le parquet à l’aide d’une serpillière essorée, en évitant que l’eau stagne sur le bois. En cas de tache importante, utilisez du savon noir ou du savon de marseille, qui n’abîmeront pas la couche de finition du parquet stratifié.

Voici une vidéo explicative, qui peut vous aider dans le choix de votre parquet :

https://youtu.be/nd2wXeAPlQg

Last Updated on by fabien