L’évolution de la cuisine

Les cuisines n’ont pas toujours été comme nous les connaissons aujourd’hui. En effet, depuis les années 80, la ménagère a dû s’adapter aux différentes évolutions qu’ont connus ses fourneaux…
Petit récapitulatif

Simple et bref

Revenons un peu en arrière… L’apparition du concept même de la cuisine intégrée est apparue dans les années 60. Jusqu’alors, le mobilier de la cuisine était uniquement composé d’un buffet, d’un évier, d’une gazinière et d’un réfrigérateur. Quant aux ensembles sous évier, ils font leur apparition pour l’équipement de logements sociaux, pour des raisons de rationalisation et de coûts.

Le marché

Qui ? Quoi ?

Au début, le marché de la cuisine a été porté par les cuisines rustiques avec des façades en bois massif, signe, à l’époque, de qualité et de savoir faire. Une grande partie de ces cuisines étaient fabriquées par des artisans ébéniste ou menuisiers. Les industriels du meuble se sont lancés sur le marché en produisant des meubles en masse et surtout en assurant la commercialisation et la promotion de la cuisine.

Côté consommateurs

L’intérêt croissant des consommateurs pour la cuisine intégrée a permis un développement de cette activité et a ainsi contribué à une amélioration de la conception et des matériaux. De nouveaux besoins ont émergés et le concept global s’est développé. Nous sommes passés d’un alignement de meubles à une organisation plus rationnelle de l’espace et de l’ergonomie et ce, en s’appuyant sur des études et des théories. Par exemple, le triangle d’activité détermine la distance entre les zones froides, de cuisson et de lavage. Par ailleurs, on a été emmené à adapter les hauteurs de plans de travail et des meubles en fonction de la taille de la population, qui tend à augmenter.

L’aménagement

Electroménager

L’apparition de nouveaux appareils électroménagers, avec de nouvelles fonctions, a aussi été au coeur du développement de la cuisine intégrée. On est passé, en quelques années, de la gazinière traditionnelle à des fours électriques de plus en plus innovants. Les fabricants de quincaillerie de meubles sont à la pointe de l’innovation et proposent chaque jour de nouveaux aménagements, pour une meilleure organisation, une meilleure ergonomie et un meilleur confort d’utilisation.

Ameublement

Le premier pas en ce domaine a été la mise sur le marché de tiroirs métalliques à sortie totale, en remplacement des tiroirs en bois qu’on avait l’habitude d’installer. Aujourd’hui, ces mêmes tiroirs sont pourvus d’amortisseurs et certains fonctionnent même électriquement. Les charnières de meubles ont, elles aussi, bien évoluées et permettent désormais des fermetures avec freinage de la porte en fin de course. Les possibilités d’aménagements des angles sont de plus en plus nombreuses.

Le plan de travail

Une autre évolution fondamentale des cuisines est celles des plans de travail qui étaient traditionnellement en carrelage. A ce jour, on dénombre quantités de matériaux susceptibles d’être utilisés pour des plans de travail comme le bois, le verre, le granit ou encore le béton. Les industriels du meuble ont su mettre à profit l’apparition de nouveaux matériaux, notamment les polymères, pour fabriquer des portes avec des aspect moulurés. Chose, qui auparavant, ne pouvait se faire qu’en bois. C’est une avancée notable dans la cuisine car elle a écarté de fait tous les petits fabricants qui ne pouvait se doter d’un outil industriel complexe.

L’implantation

Toute une organisation

Les implantations des cuisines d’aujourd’hui favorisent plutôt des linéaires et des ilots avec des lignes très épurées. C’est le style design… Les façades sont généralement en stratifié ou en mélaminé. Le style design représente sur le marché environ 60% des ventes, contre 20% pour le classique et 20% pour le provençal. Ces estimations sont à pondérer suivant les sources et les régions, mais donnent une indication du marché actuel. La cuisine, qui était un produit de luxe dans les années 60 est devenu, paradoxalement, un équipement de premier plan pour la maison étant donnée les familles nombreuses ont disparu et que globalement on cuisine de moins en moins.

Aujourd’hui

Face à la crise

Aujourd’hui, malgré la crise actuelle, le marché de la cuisine est toujours en pleine croissance. Pourquoi ? Tout simplement parce que le besoin en équipement des ménages n’est pas encore satisfait. Aussi, à l’heure actuelle, nous nous trouvons plongés dans une phase que l’on appelle de renouvellement, estimée pour la France à 12 ans, contre 7 ans pour l’Allemagne par exemple

A noter que ce marché est désormais couvert par de nombreux acteurs comme Ikea, Conforama ou autres grands distributeurs. Ces derniers ciblent essentiellement et naturellement les foyers avec de petits budgets. Les prix sont certes abordables mais le service et la qualité sont parfois mis de côté à la différence des cuisinistes traditionnels…

Cet article a été réalisé en collaboration avec les Cuisines Regalon et Cuisine Plus pour les visuels.

Last Updated on by fabien

Laisser un commentaire